La bière « halal »: choc ou rencontre des cultures?

Publié: 12/03/2012 par fadilabakkarleturcq dans Actualités internationales, Actualités nationales, Billets
Tags:, , , , , , , , , ,

Le Halal est au cœur des débats et semble, ces derniers jours, devenir un thème phare de la campagne présidentielle. Le Pen, Bayrou, Sarkozy, Guéant… tous se sont au moins une fois exprimés sur le « Halal » et sa place en France.

Il n’est pas tous les jours facile, pour un musulman, de pratiquer parfaitement sa religion et notamment de manger scrupuleusement halal – la nourriture dite halal est celle qui respecte les interdits alimentaires de l’Islam. Comme le disait avec humour Tomer Sisley, qui est d’origine juive et musulmane : « si je respectais les interdits de mes 2 religions, la seule chose que j’aurais le droit de faire c’est de boire un verre d’eau le vendredi soir après le coucher du soleil ».

Mais tout cela, c’est désormais révolu, adieu monde des restrictions car voici, Mesdames et Messieurs, la bien nommée : « Moussy » !

Mais qu’est-ce que la Moussy ? Nous allons tenter de répondre à cette question de  manière la plus exhaustive possible.

 « Moussy, la boisson qui vous veut du bien »

Pensée au Moyen-Orient et produite par Kronenbourg à Strasbourg, cette « bière » light fait fureur depuis maintenant 30 ans en Arabie Saoudite et dans les nombreux émirats du Golfe.

Sous l’impulsion du commerce ethnique, la Moussy débarque en 2008, en Europe – grâce à la société Bibars qui en assure la distribution – chez les géants du « gros » comme Métro en France. D’abord commercialisée dans les snacks, restaurants halal et bars à shisha, la Moussy investit progressivement les rayons des épiceries et supermarchés spécialisés comme le Hal’Shop à Nanterre. Elle est aujourd’hui présente dans les rayons des supermarchés comme Auchan.

L’engouement des jeunes musulmans envers cette boisson se fait très vite sentir, au point que les distributeurs de la marque décident de créer un site internet destiné aux commerçants et consommateurs français: http://moussy-france.com/.

Surnommé « Non-alcoholic beer » dans le Golfe et les pays anglo-saxons, la Moussy n’est pas réellement une bière. C’est en réalité une boisson composée de malt d’orge dont le taux d’alcool est infime. Elle se décline en cinq saveurs : classic – se rapprochant très fortement du goût de la bière classique et contenant un taux de 0.025% – et de saveurs fruitées s’apparentant d’avantage à des sodas rafraichissant avec un arrière goût de malt (au taux de 0.01%): pomme, grenade, fraise et pêche.

Une question nous interpelle et interpellerait tout musulman : même en quantité infime, l’alcool présent dans cette boisson, issu de la fermentation, est-il « halal » ou « haram » ?

 La Moussy, une boisson « halalisée »

Il convient tout d’abord de rappeler les interdits islamiques quant à la consommation d’alcool.

Très explicitement, Le Coran évoque à plusieurs reprises la question de l’alcool et de l’ivresse.

« Parmi les fruits, vous avez le palmier et la vigne, d’où vous retirez une boisson enivrante et une nourriture agréable. Il y a dans ceci des signes pour ceux qui entendent. » [Le Coran, 16:69]

« Ils t’interrogeront sur le vin et le jeu. Dis-leur : L’un et l’autre sont un mal. Les hommes y cherchent des avantages, mais le mal est plus grave que l’avantage n’est grand. » [2 :216]

« Ô croyants ! Ne priez point lorsque vous êtes ivres : attendez de pouvoir comprendre les paroles que vous prononcez. » [Le Coran, 4:46]

« Ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. Écartez-vous en, afin que vous réussissiez. » [Le Coran, 5:90]

Il semble que l’ivresse soit pointée du doigt, bien plus que l’alcool en lui même. Or, le principe de l’abrogation en Islam, donne prééminence au dernier verset cité : la consommation d’alcool est prohibée. Dans cette logique, comment est-il possible que la Moussy ait pu avoir un tel succès dans l’Arabie Saoudite puritaine, ultraconservatrice et très à cheval sur le respect des interdits religieux ?

Rien de mieux qu’une fatwa (avis juridique donné par un expert religieux) pour « halaliser » la Moussy ! En effet, deux grands savants saoudiens (dont le Shaikh Al-`Uthaymin) ont émis une fatwa autorisant la consommation de cette boisson. Intitulée « L’avis concernant les bières [non alcoolisées], et le principe d’interdiction ou de permission d’une chose contenant de l’alcool », cet avis juridique rend licite la consommation des bières non alcoolisées dont la Moussy. S’appuyant sur le hadith du Prophète Mohammed  (les hadith-s sont des recueils de traditions relatives aux actes ou parole du prophète Mohammed): «Tout ce qui enivre en grandes ou petites quantités est interdit», ces savants expliquent par déduction que toute quantité d’alcool (altérée par un autre liquide ou solide) qui n’aurait pas d’effet sur l’individu (enivrement) est licite. En 2008, une nouvelle fatwa vient autoriser les boissons dont la teneur en alcool est inférieure à 0,05%, considérant que c’est le seuil pour ne pas subir les effets des boissons issues de la fermentation comme les boissons maltées.

Ainsi, la Moussy n’entre pas dans les interdits alimentaires et devient par là même complètement Halal.

A titre informatif, dans la religion juive, il existe un principe, dit « batel béchichime », signifiant littéralement : « s’annule dans soixante », qui détermine la proportion à partir de laquelle une quantité est considérée comme négligeable. En l’occurrence, il faut que la quantité soit inférieure à un soixantième (1.67%) du total. Par exemple, les juifs n’ont pas le droit de mélanger le lait et la viande, la plupart des pratiquants disposent d’ailleurs de deux éviers dans leur cuisine. Toutefois s’il s’avérait qu’un jour, 1cl de jus de viande soit malencontreusement tombé dans une bouteille de 75cl de lait, le dit lait serait toujours propre à la consommation (casher). En revanche, si 2cl de vin taref (impropre à la consommation) se mélangent avec un litre de vin casher, toute la bouteille devient taref.

Une fois l’aspect religieux explicité, on se rend compte que la Moussy traduit surtout une envie de se conformer aux sociétés modernes, influencées et transformées par la mondialisation.

La Moussy : Choc des cultures ou Culture des paradoxes ?

La Moussy est loin d’être représentative d’un « choc des cultures ». C’est davantage l’expression d’une superposition culturelle et cultuelle avec laquelle les musulmans – sous l’effet de la mondialisation et des migrations – tentent d’établir leurs pratiques consuméristes.

Le spot publicitaire diffusé en Arabie Saoudite pour la Moussy est le parfait exemple de cette superposition. Dans un style rappelant quelque peu Bollywood, cette réclame met en scène une bande d’amis qui cherchent à entrer en boîte, et qui parviennent à passer l’obstacle que constitue le videur… grâce au Moussy.

Le Kameez (habit traditionnel des saoudiens) côtoie les jeans et t-shirts moulants, les jeunes femmes et jeunes hommes font la fête ensemble… mais la boisson reste halal.  A l’opposé des clichés, cette pub est une représentation de la jeunesse saoudienne qui aspire à la modernité tout  en s’attachant à respecter les prescriptions et traditions islamiques.

Ceci peut paraître paradoxal. Or, avec la Moussy, les musulmans du Golfe se sont lancés un pari fou : démontrer que la modernité peut aussi s’exprimer à travers le prisme du religieux. Il semble que ce pari soit remporté, la boisson s’étant internationalisée, gagnant les réfrigérateurs de nos compatriotes musulmans.

Forte de son succès dans l’Hexagone, il faut surtout se demander à quel besoin répond la bière Halal. Au milieu de la pyramide de Maslow, se trouve le besoin d’appartenance. Aujourd’hui, les français de confession musulmane désirent s’intégrer à cette jeunesse française biérophile, et c’est donc dans une pratique mimétique, que boire du Moussy leur permet de satisfaire leur envie de s’intégrer tout en conservant leur identité.

C’est avec des produits comme la« Moussy » que les musulmans répondent aujourd’hui à la mondialisation ou à la question de l’intégration. La Moussy n’est ni l’expression d’un choc des cultures, ni celle d’une culture des paradoxes. C’est simplement une réponse aux envies et besoins créés par la culture « Mac World ». Il est important de noter ici, l’intelligence commerciale de la création du Moussy. Constatant l’ostracisation croissante des musulmans pratiquants, on leur offre un moyen de partager des moments avec leurs congénères tout en respectant leur religion.

Renvoyons donc notre cher Tomer Sisley, alias Largo Winch, à la tête du groupe W où il aura surement beaucoup plus à faire…

Dan Hayoun et Fadila Bakkar-Leturcq

Publicités
commentaires
  1. Victor dit :

    Je trouvé cet article très interessant, bien détaillé mais sans baratin inutile. On y apprend beaucoup de choses et les deux chroniqueurs nous portent pendant toute la lecture. À aucun moment nous ne sommes dans le flou de leur écriture, ils restent clairs du début à la fin. Sans oublier néanmoins une petite touche humoristique qui apporte une certaine convivialité à cet article.
    Merci et bravo.

    • danhayoun dit :

      Merci infiniment Victor pour ce commentaire on ne peut plus objectif.
      Nous sommes sincèrement très touchés, cela va nous inciter à collaborer à nouveau sur d’autres sujets…

    • fadilabakkarleturcq dit :

      Merci à vous Victor. Je vous dis à un prochain article signé Dan et moi-même 🙂

  2. fduruehed dit :

    Article riche, documenté, intelligent et tolérant. Que le lecteur fasse preuve d’autant de discernement que les auteurs, alors cette contribution aura fait avancer le combat pour la liberté d’expression et du libre agir dans le respect rappelé ici de la société de tous et pour tous.
    L’humour invite à la prise de recul essentielle sur des questions profondes, trop souvent traitées sous une surface médiatique et polémique.
    Le rapport de la religion à la modernité étudiée sous un angle de consommation avec implication marketing replace le débat dans un contexte dépassionné mais passionnant.

  3. samyHD dit :

    Great Job, very interesting article and pleasant to read !

  4. BIBARS dit :

    Bonjour,

    C’est avec grand plaisir que nous avons découvert cet article que vous avez dédié à nos produits Moussy. Nous vous remercions pour cette initiative.

    C’est pourquoi, nous vous écrivons afin de vous donner les « bonnes informations » manquantes à votre article :

    C’est à la Société Bibars que revient le titre de distributeur exclusif en Europe.

    Au-delà des supermarchés, restaurants et snacks, les produits Moussy sont également commercialisés en grande surface Auchan (ex: Auchan my place, situé à Sarcelles).

    Concernant le taux d’alcool que vous avez cité dans votre article, il s’agit seulement d’un taux limite détecté par un laboratoire d’Etat.
    En réalité le taux d’alcool dans la Moussy est bien inférieur à 0,06% puisque :
    La Moussy classic détient environ 0,025%
    La Moussy Fruité détient seulement 0.01%
    Pour que ces chiffres vous soient plus parlant, prenons l’exemple du lait fermenté (entre 0.2 à 0.5%) qui détient une teneur en alcool beaucoup plus important que dans la Moussy, mais qui n’est bien sûre pas enivrante.

    D’après la fatwa du Sheikh Aloutaymine (origine d’Arabie Saoudite et réputé pour ses avis juridiques unanimes), comme vous le dites si bien, la Moussy n’est pas une boisson enivrante.

    Certes, la boisson Moussy répond à une clientèle plutôt festive, néanmoins, elle touche d’avantage une cible friande de nouveautés sur un marché du softdrink.

    Scoop exclusif : Saviez-vous que la Moussy, au-delà de son irrésistible goût, détient des bienfaits retrouvés dans le malt; diminution du cholestérol, protection du cancer, remède pour le coeur etc.

    Nous insistons sur le changement du taux cité dans votre article :).

    En espérant que toutes ces informations puissent vous servir à le compléter.
    N’hésitez pas à nous demander une image plus fun de nos boissons Moussy pour illustrer votre article.

    Cordialement,
    La Société Bibars

    • danhayoun dit :

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour toutes ces précisions que nous allons nous empresser d’utiliser afin de rendre à notre article ses apparats de vérité.

      Nous serions également ravis que vous nous envoyiez des photos plus fun de vos boissons pour l’étayer et c’est pourquoi vous allez bientôt recevoir un mail de notre part.

      Très cordialement,
      Dan

  5. BIBARS dit :

    Bonjour,

    Nous avons bien reçu votre mail néanmoins il n’est pas possible de vous envoyer de photos puisque l’email de l’émetteur contient « donotreply ».
    Pourriez-vous nous communiquer votre email afin qu’on puisse vous envoyer le nécessaire.

    Merci par avance,

    Cordialement
    L’Equipe Bibars

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s